Copyright 2018 - Vent d'ici

SudInfo.be, 01/01/2018

On ne saura sans doute jamais si les loups tant attendus par certains ont bien amorcé leur retour en Belgique en passant par Sprimont. 

L’enquête menée par Wolf Eyes n’a en effet pas permis de faire pencher la balance en faveur d’une hypothèse ou d’une autre. Le mystère reste donc entier.

Les animaux aperçus dans la nuit de samedi à dimanche dans la rue Rodolphe Bernard, à Sprimont, se sont évanouis dans la nature en emportant leur secret. 

Près d’une semaine après avoir été les stars d’une vidéo de surveillance prise par les caméras d’une entreprise sur le site duquel ils s’étaient aventurés, personne n’est encore en effet capable aujourd’hui de déterminer s’il s’agissait de loups ou de simples chiens, malgré l’enquête menée sur le terrain par Jean-Michel Stasse et son association, Wolf Eyes.

M. Stasse s’est en effet rendu à Sprimont, où il a inspecté minutieusement le site où ont été aperçus les canidés et les alentours. Avec quelques découvertes qui auraient pu s’avérer précieuses à la clé…

«  J’ai trouvé une trace de patte d’une dizaine de centimètres, mais une seule, explique-t-il. Et elle pourrait correspondre à celle laissée par un animal d’une quarantaine de kilos, et donc à celle d’un loup. Mais elle pourrait également appartenir à un animal de type chien-loup.  »

Lire l'article complet