Copyright 2017 - Custom text here

Le Monde, 19/06/2017

Désormais, 40 loups pourront être tués en une année, selon un arrêté publié au « Journal officiel ». Une décision critiquée par le collectif CAP Loup.

Les ministres de la transition écologique et de l’agriculture, Nicolas Hulot et Jacques Mézard, ont autorisé l’abattage de deux loups supplémentaires, selon un arrêté publié vendredi 16 juin au Journal officiel. Cela porte à 40 le nombre de ces animaux pouvant être tués en une année.

« En supplément du nombre maximum fixé par l’arrêté du 5 juillet 2016 et par l’arrêté du 10 avril 2017, la destruction de deux loups (mâles ou femelles, jeunes ou adultes) peut être autorisée par les préfets », d’ici au 30 juin, indique l’arrêté cosigné par les deux ministres. Ces tirs sont autorisés par dérogation, le loup étant une espèce protégée en Europe.

Cette décision a été fortement critiquée par le collectif CAP Loup (regroupant les associations Aspas, Férus et SEFPM), qui demande « l’arrêt des abattages et la mise en place d’une vraie politique de cohabitation entre les activités humaines et les loups ». 

Lire l'article complet