Copyright 2017 - Custom text here

Midi Libre, 23/06/2017

Les associations de défense du loup Aspas et Férus ont claqué la porte d'une réunion du Comité national sur l'animal, hier jeudi 22 juin à Lyon, alors que le débat allait porter sur le prochain quota d'abattages.

"Il n'est pas question que nos deux associations restent autour de cette table pour discuter de la fixation du nombre de spécimens dont la destruction pourra être autorisée pour la période 2017-2018", ont fait savoir l'Aspas et Férus dans un communiqué de presse. 

"Nous sommes opposés aux destructions de loups et le seul nombre admissible à nos yeux est zéro spécimen", ont-elles ajouté en dénonçant une politique gouvernementale de ""mort annoncée" qui ne résoudra aucun problème". 

Ce boycott intervient alors que le quota pour la saison en cours, jusqu'au 30 juin, vient d'être relevé à 40 loups, contre 38 jusqu'alors.

Lire l'article complet