Copyright 2017 - Custom text here

La France Agricole, 16/08/2017

Une coopérative agricole teste un robot imitant un loup pour faire fuir les cervidés et les sangliers qui détruisent les cultures.

Ici, le loup ce n’est pas un problème mais une solution ! Dans la région de Chiba, à l’est de Tokyo, les agriculteurs sont confrontés à une recrudescence de cerfs, chevreuils et sangliers qui détruisent une grande partie de leur récolte. 

Cette invasion est une conséquence de la catastrophe de Fukushima, qui rend ce gibier impropre à la consommation et donc interdit à la chasse.

La coopérative agricole de Kisarazu, qui regroupe les plus grandes surfaces cultivables de la préfecture de Chiba, a décidé de s’attaquer au problème en faisant fuir les nuisibles avec un de leur prédateur naturel : le loup. 

Mais attention, pas question de remplacer un problème par un autre en réintroduisant une vraie meute. Les loups de Kisarazu sont des robots qui peuvent être remisés une fois la récolte terminée.

Lire l'article complet