Copyright 2018 - Vent d'ici

euractiv, 08/12/2017

Les loups ont fait leur grand retour en Europe grâce à des années de stricte protection. 

Tout le monde n’est cependant pas content et les politiques luttent pour trouver le bon équilibre entre la protection de la nature et l’aide aux éleveurs.

Le loup gris (Canis Lupus) était l’espèce la plus largement répandue dans l’hémisphère nord, du Canada à la Russie, et de la Suède à l’Arabie saoudite. Néanmoins, dans les années 1990, ce mammifère a quasiment disparu en Europe à cause de la chasse et de la disparition de leur habitat.

En 1992, la directive habitat de l’UE classait le loup en tant qu’espèce ayant besoin d’un niveau de protection élevé. 

Au bord de l’extinction en Europe, les loups gris ont réapparu grâce à une interdiction de chasser (sauf en cas d’attaque ou dans le cadre d’un système de quota très strict). [...]

[...] Alors que la population de loup continue de croître et que les éleveurs redécouvrent cet ennemi primitif, les groupes de défense de l’environnement se rangent du côté des loups.

L’Alliance européenne pour la protection des loups, un groupe d’ONG espagnoles, françaises, portugaises et belges, s’est rendue à Bruxelles le 4 décembre pour convaincre la Commission de la nécessité de maintenir de hauts niveaux de protection pour ce prédateur, qui selon eux est blâmé et tué sans raison.

Lire l'article complet