Copyright 2017 - Custom text here

Rfi, Les voix du monde, 25/05/2017

Au nord du Portugal, le parc national de Peneda-Gerês compte environ 200 loups. Le loup ibérique ne fait pourtant pas l’objet de protection spécifique, ni de mesures de réintroduction. 

Mais, sa population est stable, voire augmente. Dans le parc bien que l’animal soit encore souvent vu comme une menace, les mentalités changent sous l’impulsion de nouveaux habitants. Marie-Line Darcy.

Le Monde, 11/05/2016

De même que la légalisation des drogues est parfois présentée comme la meilleure parade aux trafics clandestins, l’autorisation de la chasse aux grands carnivores est considérée, par certains gouvernements, comme le moyen le plus sûr de lutter contre le braconnage. 

FERUS, 26/05/2016

Communiqué CAP Loup, 26 mai 2016.

Les 27 et 28 mai dans les Hautes-Alpes sur le passage du Giro (tour cycliste d’Italie), nous ressuscitons « Lupo Wolfie », la mascotte de la course. L’objectif : réaffirmer la protection de nos montagnes, des paysans et des loups qui y vivent. Pourquoi ? Parce que des syndicats agricoles ont obtenu le retrait de cette peluche, au motif délirant qu’elle représente un loup !

Corriere della sera, 07/08/2016

Les ours, le lynx et chamois: le parc naturel Adamello-Brenta est un modèle développement de la biodiversité. "L'équilibre entre les animaux et les gens est possible"

 

Ledauphine.com, 31/01/2017

L’Italie devrait voter jeudi un plan national loup dont la mesure phare vise à pouvoir abattre 5% de la population totale, estimée à 1500 à 1600 loups. 

Ce plan est vivement dénoncé par WWF Italie, qui estimait que ce pays était jusque-là exemplaire dans la gestion de l’espèce, strictement protégée depuis 1971.