Copyright 2017 - Custom text here

20 minutes, 11/05/2017

Le gouvernement estime que les conditions ne sont pas remplies pour tuer l'animal vu à plusieurs reprises à Bulle et Charmey.

 

Sursis pour le loup qui a été vu à plusieurs reprises près d'habitations à Charmey et en pleine ville de Bulle cet hiver. En effet, le gouvernement fribourgeois refuse de le faire abattre, révèlentRadio Fribourg ainsi que La Liberté. 

Motif: les conditions ne sont pas remplies pour permettre une autorisation de tir.

n tir de régulation n'est possible que si le prédateur fait partie d'une meute «qui s'est reproduite avec succès durant l'année où a lieu la régulation», explique le Conseil d'Etat dans une réponse à une question du député UDC Nicolas Kolly. 

Une autorisation peut également être délivrée si le prédateur représente «un grave danger» pour la population. A savoir, lorsque, «de leur propre initiative, des loups vivant en meute s'approchent régulièrement de zones habitées ou y pénètrent en se montrant trop peu farouches ou agressifs envers l'homme». Ce qui n'est pas encore le cas de cet individu.

Lire l'article complet