Copyright 2018 - Vent d'ici

Courrier international, 16/02/2018

OR4 était le mâle alpha de la première meute de loups à s’installer dans l’Oregon depuis 1947. 

Durant des années, un biologiste a été payé par les autorités pour suivre ses faits et gestes, lui poser des colliers, compter ses portées et tenter de le protéger. Mais un jour, comme cela devait arriver, OR4 a enfreint une règle de trop. Une règle posée par les hommes.

Il est dans la nature du loup de voyager. En général, vers l’âge de 2 ans, les loups des deux sexes quittent la meute dans laquelle ils sont nés et s’en vont seuls, couvrant parfois des centaines de kilomètres à la recherche de partenaires et d’un nouveau territoire. 

Nous ne savons pas comment ils décident du chemin qu’ils suivent, mais ce choix est aussi important que tous les autres qu’ils feront.

Un jour de l’année 2005 ou 2006, dans l’Idaho, un jeune loup à la fourrure noire a décidé de partir vers l’ouest. Il a traversé à la nage la rivière Snake pour gagner l’Oregon, qui sortait de l’aire où vivait à l’époque le loup gris [l’espèce de loup la plus répandue]. 

En pénétrant dans l’État, il est sorti de l’anonymat et a acquis une sorte de célébrité locale : au cours des années suivantes, il allait devenir célèbre pour ses assauts sur le bétail, sa bravoure et ses talents infaillibles de chasseur et de père.

Lire l'article complet