Copyright 2017 - Custom text here

ASPAS, 24/06/2016

19 000€, c’est la somme que touchera l’éleveuse après la chute mortelle de son troupeau qu’elle avait laissé sans protection au bord d’une falaise en période d’orages. L’éleveuse accuse « le loup » et pourra donc être indemnisée, même en l’absence de preuve. Vidéo à l’appui, explication sur un système qui marche sur la tête.

Problème : rien ne prouve que les vaches aient été effrayées par des loups. Seule certitude : une « succession d’orages parfois intenses avec grêles et fortes rafales de vents » a eu lieu le jour même de la chute présumée (2) !

Le Dauphiné, 25/06/2016

C’est une motion qui est arrivée en fin de la session du conseil départemental jeudi soir, présentée au dernier moment, par le président du Département Jean-Pierre Barbier (Les Républicains) et légèrement amendée, après une suspension de séance, par le groupe d’opposition socialiste. 

Le Monde, 23/06/2016

En 1992, un couple de loups italiens franchissait les Alpes : ils sont aujourd’hui plus de 300 à courir nos campagnes, au grand dam des bergers et des éleveurs de moutons. Comment vivre avec cette espèce protégée ? 

Pour le philosophe Baptiste Morizot, maître de conférences à l’université Aix-Marseille, le retour de ce grand prédateur sur notre territoire pose un problème d’ordre géopolitique, pour lequel il est urgent d’inventer de nouvelles formes de diplomatie. Il en détaille les modalités dans un passionnant essai de philosophie animale, Les Diplomates. Cohabiter avec les loups sur une autre carte du vivant (Wildproject, 320 p., 22 €).

Alpes 1 - Alpes du Sud, 23/06/2016

« Le loup ne pullule pas, il auto-régule sa population » : Pierre Rigaux chasse certains discours des anti-loups. Invité dans Au Bout de l’Actu, le naturaliste qui exerce dans les Alpes du Sud, estime que la population du canidé « est très faible : 300 spécimens recensés », et qu’on ne peut plus parler d’espèces strictement protégées : « on autorise le prélèvement de 36 loups, ce qui équivaut à 15 % de prélèvement de la population, soit autant que celle du chamois en France ».

StarTribune, 17/06/2016

International Center in Ely has strict protocol for acquiring, handling its two newcomers. 

A wolf pup recently enjoyed a bowl of gruel at the International Wolf Center in Ely. It is one of two wolf pups that arrived May 25. The center tries to acquire pups every four years