Copyright 2018 - Vent d'ici

RTBF, 13/08/2017

Des moutons ont été tués par un loup pour la première fois depuis des mois en Flandre, indique lundi l'Agence flamande pour la nature et les forêts (Agentschap voor Natuur en Bos). S'il est certain qu'un loup est actif, il n'est pas encore déterminé s'il s'agit de la Naya. Ce qui est par contre certain, c'est que deux spécimens de cette espèce se trouvent actuellement dans la région du Limbourg.

Neuf moutons ont été tués depuis la semaine dernière dans la région de deux zones naturelles dans le Limbourg (Bosland et le domaine militaire de Kamp van Beverlo). "Il est presque sûr qu'il s'agit de l’œuvre d'un loup. Nous ne serons sûrs à 100% qu'après les résultats des analyses des échantillons ADN", souligne l'agence flamande.

Le premier signalement de moutons tués date du début de la semaine passée, dans un troupeau géré par cette même agence et l'association environnementale Natuurpunt. Quatre animaux avaient alors été retrouvés morts. Si les moutons se trouvaient derrière une grille électrique, la tension était trop faible à cause de la sécheresse. Ici et là, la grille était également en mauvais état.

Un autre cadavre a ensuite été découvert dans l'environnement immédiat mais la bête ne faisait pas partie du troupeau et était morte depuis plus longtemps. Enfin, quatre autres moutons ont été retrouvés morts samedi.

D'après les experts de l'Agence flamande pour la nature et les forêts, qui se basent sur des images d'une caméra pour gibier, il est désormais certain qu'outre la louve Naya, un autre spécimen de cette espèce est présent dans cette région de la province de Limbourg.

Lire l'article Complet